La marche où elle veut… Biennale PanOramas 2018

Scroll this

Septembre 2017 : Commande artistique pour les Marches de PanOramas, de la rive droite de Bordeaux à Bayonne.
Travail inspiré du texte Comme va la pensée de Sophie Poirier, issu du livret édité à cette occasion.

Un paysage sans échelle, un paysage dans lequel on pourrait être tout petit.

Olivier Crouzel a déplacé son atelier, dans le parc des Coteaux, dans le train pour Bayonne, sur la plage de Tarnos.
Il y a capturé des micro-paysages, ceux que l’on découvre à nos pieds, en marchant ; exploré les laisses de mer ; imaginé aussi qu’il existait des laisses de terre.

Le réel, l’infiniment petit, le mouvement se croisent et se superposent dans les vidéos d’Olivier Crouzel. Les cabanes de plages rencontrent les abris naturels des parcs de Floirac ou Cenon et créent des paysages que l’on ne voit pas.

De toutes ces traces invisibles, de cette archéologie du détail, il habillera la soirée publique du 26 mai.
Les micro-paysages deviendront gigantesques, ils berceront la nuit et les voyages entre ici et là-bas.

panoramas.surlarivedroite.fr


Vendredi 26 avril 2018
Projection de la vidéo La marche où elle veut, comme va la pensée (Aller), à la tombée de la nuit, sur une maison abandonnée de l’observatoire astronomique de Floirac

 


Vendredi 25 mai 2018
Projection sur les coupoles de l’observatoire de Floirac : action de ramasser du bois et des déchets (selon les saisons ) sur la plage de Tarnos et vue d’écume un jour de tempête.


Samedi 26 mai 2018
Projection de 2 vidéos La marche où elle veut, comme va la pensée (Aller et Retour) au levée du jour, dans le gymnase Jean Fontan à Bayonne.
Les tentes abritent les randonneurs de la marche.


Merci à Charlotte Huni et Julie Laymond, commissaires des marches de PanOramas