Vacances rupestres salon d'art contemporain de Montrouge

Projection photographique
Photographies
Grotte des Combarelles – France
2009

2009. Parmi d’autres rituels, les hommes profitaient des périodes de grand soleil pour partir en vacances. Seuls ou en groupe, ils s’arrêtaient sur le bord d’eaux immenses et attendaient. Leurs noms sont perdus mais leur mémoire demeure, incertaine et tremblée, dans la masse d’une paroi vieille comme le monde. Ils sont comme ces souvenirs d’humains pris dans la pierre à Pompéi, indissociables de la matière qui en conserve la trace. Ils paraissent tellement lointains alors qu’on peut les toucher et suivre de la main l’arête rocheuse contre quoi ils reposent ; tellement fragiles, à moitié nus, à moitié gagnés par le lierre et les herbes sauvages. Où sont-ils ? Quand sont-ils ? Et la mer, autrefois, venait-elle jusque-là ? Sébastien Gazeau, Auteur

VAcances-rupestre-total

 


Salon d ‘art contemporain de Montrouge
Vue d’exposition
2011