Bon souvenir Maison d'arrêt et centre de détention

Scroll this

D’abord, il y a eu Florent Beneteau du Florida à Agen, qui m’a proposé d’intervenir à la maison d’arrêt d’Agen et au centre de détention de Villeneuve-sur-Lot. Ensuite, il y a eu le repérage, entrer dans la prison le matin, en ressortir le soir. Les hommes que j’ai rencontrés sont en prison depuis 1 journée ou 30 ans, ils ont de 25 à 70 ans. Très vite, le désir de leur offrir une photo à accrocher dans leur cellule, une photo comme une fenêtre.

« Un jour une surveillante m’a dit : Ici vous avez la France entière. »

Une installation vidéo crée à partir de ce travail sera diffusé au centre de détention d’Eysses, à la maison d’arrêt d’Agen et au Florida en Janvier 2018.


Processus

J’ai accroché des cartes routières sur les murs. Avec le vidéoprojecteur, j’ai projeté une route qui défile sous la fenêtre d’une cellule. Puis, je leur ai posé des questions : Quels sont les lieux, les paysages, qui sont importants pour vous ? Et si je vous en ramène un, ce serait lequel ? A-t-il changé ? Existe-t-il toujours ? Où puis-je le trouver ? Quel trajet faut-il que je filme ? Montrez-moi sur une carte…

« On dirait gardav tes questions »

Olivier Paniagua, du Florida, a enregistré des sons, et collecté des inspirations, des chansons, des notes de musique…

Au début je pensais qu’ils m’enverraient en France, mais très vite ils m’ont parlé du monde entier, du village d’à côté jusqu’au milieu des océans. Comme dirait l’un d’eux, ils ont vécu des « eaux agitées ».

Les photos des lieux : j’en ai fait certaines, j’en ai acheté, d’autres nous ont été envoyées, parfois j’ai utilisé Google Streetview. J’ai aussi utilisé YouTube pour les vidéos de trajet.

« Quand tu es en prison la moindre chose qui te fait penser à dehors est bonne à prendre. »


Trajets

4 sièges, un mur à la place du pare-brise et on a démarré, en voiture, à pied ou encore en bateau. Le temps de chaque trajet, il a été question de se souvenir, de raconter, de dire comment ça a changé. Il y a aussi eu ce qu’ils n’ont pas dit et ce que j’ai bien voulu entendre…

« En prison l’horizon est limite à 20m. »


Photographies des lieux

J’ai écrit un mot sur le mur puis j’ai projeté dessus l’image du lieu choisi. J’ai fait un tirage 20×30 cm, adapté à la dimension du panneau qu’il y a dans les cellules. Puis j’ai donné les photos aux détenus.

« Du courrier ça fait vraiment du bien, des photos, ça fait penser à dehors… ça fait s’évader. »


Photographies des détenus

J’ai demandé s’ils voulaient bien que je les prenne en photo dans leur paysage…


Remerciements et sources

Je remercie Florent Beneteau et Olivier Paniagua du Florida, le personnel du SPIP, les surveillants et les détenus du centre de Détention d’Eysses et de la maison d’arrêt d’Agen, qui m’ont permis de débuter ce projet dans les meilleures conditions.

Merci à Nicolas Laurent et Mike Colléaux du Théâtre du Grand Marché – Centre Dramatique Régional de l’Océan Indien pour les images tournées à La Réunion et à Mathias Merlet pour la vidéo du pont du Surinam.

Certaines photos ont été achetées sur le site Alamy, d’autres sont des impressions écran de Google Street View et une partie des vidéos a été trouvée sur YouTube.